Maarten Inghels

Prix Maarten Inghels 2023 & Prix Vincent Van Meenen 2023

Le prix Maarten Inghels et le prix Vincent Van Meenen sont les plus grands prix littéraires de Flandre depuis 2018. Il s’agit de prix littéraires annuels lors desquels les lauréats remportent un trophée ou une somme d’argent.

En 2018, le chèque de 7 500 euros du prix Vincent Van Meenen a été versé à Maarten Inghels et le prix Maarten Inghels, du même montant, est revenu à Vincent Van Meenen. En 2019, le prix se composait de deux Ford Fiesta qui ont changé de propriétaire. En 2020, Maarten Inghels et Vincent Van Meenen se sont mutuellement offert une étoile en cuivre qui a été intégrée au paysage urbain d’Anvers. Suite à l’indignation de la communauté juive, les étoiles ont été enlevées le lendemain.

En 2021, ils se sont échangé des colliers sur le pont Staalmeestersbrug (« The Love Bridge ») à Amsterdam, réalisant ainsi enfin les ambitions internationales de ces prix. Lors d’une cérémonie moyennement suivie en 2022 dans la librairie Passa Porta à Bruxelles, les deux artistes ont modelé leur propre trophée à s’échanger dans un bloc d’argile.

Ces prix sont des performances humoristiques, dans la tradition des « anniversaires de l’art » de Robert Filliou, qui mettent en scène les coutumes du monde artistique. Le comité organisateur des prix change chaque année. Idris Sevenans, Barbara Geenen, Antwerpen Boekenstad, l’éditeur Das Mag et Passa Porta ont déjà assisté les artistes par le passé et en 2023, l’hôte des prix est le festival des arts de Watou, où des tartes personnalisées ont été partagées.

– Alsane Thengrim 2023

Lors d’une visite au bunker Groigne, dans le Westhoek, Maarten Inghels a entendu une étrange légende urbaine : durant la Première Guerre mondiale, les troupes étrangères auraient emmené des éléphants sur le champ de bataille en Flandre. Même si ce ne sont que des fantasmes, elles ont toutefois éveillé son imagination.

La légende a pour origine un drôle de bâtiment à Oudecapelle, dont l’entrée est surplombée d’une sorte d’arc en ogive contenant des inscriptions en arabe pouvant être traduites par : « Il n’y a pas plus grand dieu qu’Allah. Si on croit en Allah, on triomphera, à l’instar de la victoire à Tadmor et à Namar ». Cela atteste de la présence de troupes sénégalaises, qui faisaient partie de l’armée française durant la guerre et étaient stationnées dans le bunker dit sénégalais se trouvant entre la première et la deuxième ligne de défense belge, à environ trois kilomètres au nord-ouest du front.

En entendant cette histoire, Maarten Inghels a repensé à Hannibal, dont l’armée avait transporté des éléphants de France jusqu’en Italie en traversant les Alpes. Aujourd’hui encore, les historiens cherchent toujours, au moyen de dépôts de fumier et de la généalogie des sentiers, quelle route Hannibal a empruntée. L’artiste a réalisé plusieurs éléphants en carton, en taille réelle, d’après les dessins des enfants de l’école primaire De Waaier à Watou. Ensemble, ils ont donné vie à ce troupeau dans le bois Helleketelbos : ils ont fait des empreintes de patte dans la boue et ont éparpillé des cèpes afin de gonfler la légende urbaine, et une vidéo de cette expédition a été réalisée.

En parallèle, Maarten Inghels a également présenté un poème du poète sénégalais Alsane Thengrim, qui prétend être un témoin visuel direct de l’éléphant sur le front. Le poème joue sur la force émouvante que les « poètes de guerre » savent susciter. La Première Guerre mondiale est en effet connue comme « la guerre littéraire », qui a engendré des milliers de poèmes. Mais on n’avait pas encore trouvé la voix des troupes coloniales.

La vidéo, les éléphants et le poème constituent un mélange déconcertant de faits historiques et de fiction. L’œuvre d’art critique ainsi les stéréotypes relatifs aux nouvelles cultures, attire l’attention sur la contribution apportée par les troupes coloniales à cette guerre mondiale et répond en même temps à notre désir de mythification et d’histoires héroïques.

   & Alsane Thengrim  

   – Brouraroum

1988, BE

Maarten Inghels est un artiste visuel, un écrivain et un poète qui travaille souvent autour de la création de mythes, de la docufiction et de la friction entre le public et le privé. Il réalise des livres, des performances et des installations.

Ce site web utilise des cookies. En cliquant sur «Accepter», vous acceptez notre politique de confidentialité.