Watou

Watou, le village de la fermentation haute

Le village sur la frontière. Le village où l’art, la musique, le repos et les espaces ouverts se rencontrent. Le village est situé sur la frontière française, les hameaux d’Abele et Sint-Jan-ter-Biezen font également partie de Watou.

La première référence faite à Watou qu’on ait retrouvée date de 1123, sous la forme ‘Wathewa’. Plus tard aussi ‘Watuwa’ (1207) et ‘Watuwe’ (1519). Le mot en soi signifie ‘prairie marécageuse’. L’histoire du village, de la seigneurie de Watou jusqu’aux guerres, aux révoltes iconoclastes et à la Révolution française peut aujourd’hui encore se lire dans le visage du village et à travers le paysage.

Watou est réputée pour être un village d’art et de brasseurs. Deux brasseries locales, Sint-Bernardus et Van Eecke, produisent une vaste sélection de bières régionales. Tous les trois ans se déroule à Watou le Festival International de Chant grégorien. Des centaines de voix fraiches, jeunes et majoritairement formées professionnellement interprètent des musiques ancestrales et des textes anciens de façon grandiose. Le Festival des Arts de Watou débarque chaque année à Watou et est source d’un dialogue opiniâtre entre le village, les arts plastiques et la poésie.

Watou est avant tout un lieu où décompresser et profiter de la nature, de la tranquillité, et de délicieux produits régionaux, de l’hospitalité.

Ce site web utilise des cookies. En cliquant sur «Accepter», vous acceptez notre politique de confidentialité.